Porter un polo : découvrez nos conseils

Publié le : 06 mai, 2021

Ecrit par :
Team HAST

Porter un polo n’implique pas un gros risque. Il est néanmoins quelques notions à garder en tête pour ne pas commettre d’impairs.

Comment porter un polo ?

Porter un polo n’est pas toujours si évident qu’il y paraît. Non que les options soient restreintes, bien au contraire : mais c’est bien la polyvalence de ce vêtement, son histoire partagée entre sport et élégance qui soulève parfois des questions.

Nombreux sont ainsi ceux qui peinent à identifier le rôle originel du polo, son essence. Pour certains, il s’agit d’une pièce élégante, limite formelle, quand d’autres y voient au contraire une pièce décontractée.

En réalité, les deux sont plus ou moins vrais dans la mesure où le polo est justement une pièce hybride, qui construit un pont entre le pratique et l’esthétique, le goût de plaire et l’utilitaire.

Pour savoir comment bien porter un polo, il est donc important de revenir sur son parcours sinueux, qui en a fait l’un des vêtements phares du vingtième siècle, mais aussi un véritable casse-tête pour le béotien.

Le polo : une histoire plurielle

Nous ne referons pas ici la généalogie du polo, ce serait bien trop long. Mais on peut néanmoins revenir succinctement sur les grandes lignes de son avènement, des Indes britanniques au hip-hop en passant par notre bonne vieille France.

Pour apprendre à porter un polo, il faut donc savoir qu’à l’origine, celui-ci est un vêtement de sport — mais pas de n’importe quel sport. Le polo, c’est un vêtement pour ce sport d’élite qui lui a donné son nom. C’est en Inde que celui-ci croît en popularité, grâce aux britanniques qui partagent avec les édiles locaux la même passion pour ce sport équestre importé des steppes d’Asie centrale.

Face aux fortes chaleurs du territoire, les pratiquants, sous l’influence du Maharadjah de Jodhpur — à qui on doit les pantalons homonymes — commencent à adapter leur tenue aux conditions climatiques. Les manches se raccourcissent, la longueur aussi, et on attache le col au corps de la chemise pour obtenir notre « button down shirt » — ou « original polo shirt ».

Mais il manque encore quelques paramètres pour qu’on puisse porter un polo ressemblant trait pour trait à celui d’aujourd’hui. Et celui qui va lui donner son esthétique définitive n’est autre qu’un Français, sportif de surcroît, le tennisman Jean-René Lacoste.

C’est à lui qu’on doit le coton piqué, le col côtelé suffisamment rigide pour qu’il ne se soulève pas sur le court, et que le monde découvrira en 1926, pendant l’Open d’Australie.

Dans les années 30, le polo sera commercialisé et commencera à séduire sportifs, acteurs, présidents et toute la bonne société qui en fera un vêtement décontractée, mais habillé. Retenez bien ce dernier point, car c’est celui qui importera au moment de porter votre polo.

Quelques décennies plus tard, le polo sera réapproprié par différentes contre-cultures qui lui ajouteront de nombreuses facettes sans jamais complètement diluer son essence originelle.

Nos conseils pour porter un polo

Tout compte fait, il est assez aisé de porter un polo — l’important étant plutôt de choisir avec quoi le porter. En effet, le seul risque qu’implique ce vêtement pourtant très versatile, c’est de créer un léger décalage dans la tenue. Voici donc les erreurs à ne pas commettre :

Une mise trop formelle

C’est vrai, un polo de bonne facture, bien coupé, peut avoir l’air très élégant, surtout dans un monde où le t-shirt est devenu complètement hégémonique.

Mais attention, il est absolument primordial de respecter sa vocation casual. Évitez donc de le porter avec des Richelieu et un costume croisé pour le mariage de votre cousine. Au contraire, jouez à fond la décontraction chic en le portant hors du pantalon avec un chino, ou en ajoutant une paire de baskets faisant écho à ses origines sportives.

Coupe et matière

Porter un polo, c’est afficher une forme de désinvolture maîtrisée, une classe tranquille sans cérémonie. C’est pourquoi le coton piqué, qui est la matière originale du polo, est particulièrement recommandé. Il aide à bien différencier le polo du côté plus lisse des chemises.

De plus, pour garder ce style décontracté, mieux vaut éviter de porter le polo trop moulant. Une coupe ajustée pourra convenir à certaines carrures, mais la coupe droite reste la plus fidèle à l’esprit de cette pièce, et c’est celle qui la rendra la plus polyvalente.

Et avec un blazer ?

C’est la définition même du casual chic. On peut bien évidemment porter le polo avec un blazer, à condition de le rentrer dans le pantalon et surtout de laisser la cravate au vestiaire. Laissez le dernier bouton ouvert pour rendre votre tenue encore plus passe-partout.