Savoir-faire Accueil blog

Devenez incollable sur les tissus !

Publié le : 04 mai, 2020

Ecrit par :
Team HAST

Presque 2 mois de confinement plus tard… vous avez écouté toutes les playlists Spotify, bingé tous les films et séries de Netflix et Canal+ réunis, lu 2 fois tous les grands classiques de littérature française, anglaise et américaine… 

Et si vous deveniez expert en tissus de chemise ? Martina, notre styliste, vous explique la particularité de chaque tissage, et vous donne quelques conseils sur la façon de les choisir.

La popeline

La popeline est la matière emblématique de la chemise formelle. Originaire de la cité papale d’Avignon, ce tissu était connu sous le nom de Papeline et était utilisée pour confectionner les vêtements des papes. Son tissage serré, fin et léger, en fait une chemise très agréable à porter au quotidien. Les fils de coton (double retors chez Hast) bénéficient d’un tissage dense et lisse : les fils de chaîne et de trame passent les uns sous les autres de manière alternative et régulière, sans dessiner de motifs particuliers. 

Si on retrouve la popeline principalement sur des chemises formelles, celle-ci peut être utilisée pour des modèles plus décontractés, avec un fil légèrement plus épais qui apporte un aspect casual plus prononcé. 

On la porte avec quoi ? Avec à peu près tout, puisque c’est un tissage qui a l’avantage d’être discret. Tout va dépendre de votre choix (uni, à motifs ?) Vous pouvez aussi bien opter pour le combo chemise blanche popeline + jeans ou chemise à rayures bleues + chino camel. Et forcément, la popeline est recommandée pour le port du costume !  

On la porte quand ? En toutes saisons. 

Le fil à fil

Très proche de la popeline, le fil à fil a cependant un aspect assez différent de cette dernière, grâce à un fil de chaîne coloré et un fil de trame toujours blanc. Ceux-ci deviennent plus visibles, et on obtient ainsi un effet de matière très subtil. 

Le fil à fil est très utilisé dans les collections formelles, moins pour les modèles casual. Mais il existe une variante bien connue du fil à fil : il s’agit du chambray (je vous en parle un peu plus loin). 

On le porte avec quoi ?  Le fil à fil conserve une certaine discrétion, son motif ne se découvre que lorsqu’on s’approche du tissu. Vous pouvez donc le porter comme de la popeline, donc avec tous types de matières : lin, denim, laine fraîche en été ; flanelle, laine épaisse en hiver. 

On la porte quand ? En toutes saisons. 

L'oxford

L’oxford est un tissu légèrement plus épais, d’aspect plus texturé, et également plus facile d’entretien que la popeline. Ce tissu aurait été nommé d'après la célèbre ville anglaise, où il aurait été créé par un tisserand flamand au 17ème siècle. L’armure nattée composée de fils de chaîne et de trame (généralement de couleurs différentes et tous deux doublés), confère au tissu une certaine densité et accentue l’effet de tressage formant une minuscule quadrature

La finesse des fils utilisés feront varier l’usage de ce tissu, convenant aussi bien à un port formel que décontracté. Il ne faut pas s’étonner que l’oxford d’une chemise formelle soit, en termes d’aspect, bien différent que celui d’une chemise décontractée. Selon moi, c’est l’un des meilleurs choix pour une première chemise.

On le porte avec quoi ?  Que ce soit pour un style formel ou décontracté, l’oxford est vraiment l’un des tissages les plus polyvalents qu’on puisse avoir dans son vestiaire (avec le pinpoint, j’y viens aussi). On peut pencher pour des textures très lisses (comme un drap de laine léger) ou au contraire, pour des textures avec plus d’aspérités (une flanelle ou un effet denim). Vous voyez que ce n’est pas très difficile pour le moment, c’est surtout une question de goût ! ;) 

On la porte quand ? En toutes saisons. 

Le pinpoint

D’armure toile, le pinpoint est le parfait compromis entre l’oxford et la popeline (pour faire simple niveau rendu, il se situe entre les deux : avis à ceux qui ne voulaient pas choisir !). Solide et légèrement texturé, léger tout en étant résistant… 

Chez Hast, vous ne trouverez pour le moment du pinpoint que sur notre gamme premium easy care. Nous avons choisi ce tissage chez Albini, qui a l’avantage de moins froisser, et de vous faire gagner beaucoup de temps au moment de repasser. 

On le porte avec quoi ?  Encore une fois, vous avez le choix, c’est un tissage assez proche de la popeline et de l’oxford. Il sera parfaitement adapté pour une tenue formelle, avec veste et pantalon en laine par exemple. 

On la porte quand ? En toutes saisons. 

Le twill

De par son armure serge (la même que le denim), le twill est un tissu très facile à repasser (c’est un plus non négligeable). On le reconnait à ses rayures en biais : le résultat d’une technique consistant à progressivement décaler le fil de trame et le fil de chaîne. 

Son motif particulier et son effet soyeux le rend plus adapté à un port formel, tout comme le chevron (même si encore une fois, cela dépend du fil utilisé). Habituellement, nous utilisons un fil de coton double retours d’une certaine finesse pour nos chemises formelles, mais vous pourrez aussi trouver un tissage en twill plus robuste dans nos chemise en flanelle par exemple. 

On le porte avec quoi ?  Le twill tel qu’on l’imagine est souvent utilisé pour des chemises formelles. Il a un rendu plus sophistiqué que l’oxford ou le pinpoint, on va donc privilégier des tenues élégantes, comme un costume 3 pièces et une cravate. Mais on peut aussi le rendre plus décontracté, avec une veste à épaule napolitaine et un chino

On la porte quand ? Le twill a un côté légèrement duveteux donc plutôt en mi-saison et en hiver. 

Le chevron

De même armure que le twill et le denim, le chevron est l’un des tissages les plus faciles à reconnaître grâce à son motif en zig zag (au moins un que vous pouvez retenir facilement). Il est en général relativement « épais » et utilisé pour des chemises formelles. Fait amusant, le chevron est appelé "herringbone" par les Anglais, en référence à sa ressemblance avec les arrêtes du hareng.

On voit rarement des chemises décontractées en chevron, plus souvent sur des blazers ou même des blousons. Redonner sa place au chevron dans le vestiaire casual masculin, sur des chemises, c’est l’une de mes envies pour l’hiver, alors encore un peu de patience ;)

On le porte avec quoi ?  Mêmes conseils que pour le twill, si ce n’est que le chevron a un motif encore plus présent, donc on privilégie des pièces neutres si l’on ne maîtrise pas encore son style ! Avec un costume en drap de laine, c’est parfait.  

On la porte quand ? En mi-saison et en hiver.  

Le dobby

Le dobby fait partie de ces tissus que l'on reconnaît souvent sans pour autant savoir le nommer. D'armure toile, il a un aspect et un toucher particuliers, avec un motif en relief que l'on appelle souvent "nid d'abeille". Ce tissage possède une certaine élasticité naturelle, qui le rend très confortable.

De notre côté, on ne propose pour le moment qu’une version classique du dobby, en coton double retors blanche. Formelle, forcément. Le dobby a ce côté « fin connaisseur », tout en étant très facile à adopter pour ceux qui débutent. Selon moi, c’est un oxford avec plus de caractère. 

On le porte avec quoi ? On peut jouer de son côté texturé de deux manières : par contraste, avec des matières plus lisses, ou en renforcement, avec des tissus également texturés comme une veste en denim brut ou une veste de travail en sergé. 

On la porte quand ? En toutes saisons.

Le denim

Tout d'abord utilisé pour la fabrication de jeans, le denim s’est bien diversifié avec les années pour donner de belles chemises à l’esprit workwear. Initialement teinté à l’indigo (le fameux blue jeans), ce tissu est construit sur une armure serge et offre une réelle solidité, ainsi qu’un délavage propre à l’usage de chacun. 

Chez Hast, les tissus en denim proviennent exclusivement d’Italie (Albiate) ou du Japon (Maruwa ou Kuwamura). Elles sont particulièrement adaptées à une tenue décontractée, confortable.

On le porte avec quoi ? Faut-il vraiment répondre à cette question ? Le denim va avec TOUT (sauf peut-être avec le denim lui-même, tout dépend du choix…).  

On la porte quand ? Le denim est un tissu assez épais, donc plutôt mi-saison et hiver. Ou en surchemise, l’été.    

Le chambray

Pour faire simple, le chambray est la variante casual du fil à fil, d’armure toile. Notons cependant une différence importante avec ce dernier : de construction "carrée", le tissu possède le même nombre de fils de chaîne et de trame. On remarquera également que le fil de trame est toujours écru et le fil de chaîne souvent teint à l’indigo. L’aspect du chambray est immédiatement reconnaissable par sa texture si particulière, subtilement chinée et très légère et par sa couleur typique qui rappelle le jean délavé. 

A noter qu’il existe des variante colorées au bleu classique du chambray, comme par exemple nos chemises japonaise estivales rouille et verte. 

On le porte avec quoi ? Le chambray a un esprit très casual, alors on privilégie des pièces de la même famille pour ne pas prendre de risque ; jean, chino, veste de travail… On peut aussi s’inspirer du style italien qui mêle à la perfection le chambray à un style plus sophistiqué, sartorial ! 

On la porte quand ? La légèreté du chambray est particulièrement appréciée au printemps et en été.

Le seersucker

Si vous ne deviez retenir qu’une seule étoffe qui représente à elle seule les beaux jours, c’est bien le seersucker. Son nom vient du terme persan « shir-o-shakar » qui signifie « lait et sucre », faisant écho à la double texture du seersucker, obtenue grâce à ses rayures : une partie douce et lisse comme du lait et une autre légèrement froissée, « craquelée » qui rappelle le sucre. 

Les rayures de ce tissu (d’armure toile) et son aspect gaufré si particulier ont une fonction bien plus essentielle que l’esthétisme pur. En jouant ainsi sur le relief, une rayure en avant, une autre en arrière, le tissu devient très aérien, et reste à distance de la peau, facilitant ainsi grandement la circulation de l’air et donc de la dissipation de la chaleur. 

On le porte avec quoi ? Le seersucker est forcément fait de rayures et a minima texturé (si celles-ci sont ton sur ton). C’est une pièce forte, qui se suffit à elle-même. Alors on y va doucement sur le reste et on préfère un jean ou un chino et une veste unie.  

On la porte quand ? L’e printemps, l'été, l'été indien.  Surtout quand il y a du lin, comme notre modèle de chez Emanuel Lang.

Le selvedge

Le selvedge n'est pas un tissu à proprement parler, puisqu'il peut aussi bien être un denim (c'est le fameux "denim selvedge" tant convoité) qu'un autre tissu, comme c'est le cas pour notre modèle en chambray. Le selvedge est en fait une technique de tissage, qui assure une certaine qualité de toile puisque qu'on utilise pour ce faire un métier à tisser ancien (et donc plus lent), qui préserve toutes les qualités de la fibre. Le mot est la contraction de l’anglais « Self Edge », raccourci pour "Self-finished edge", en français "bord fini". C’est une finition uniforme d’un tissu à son extrémité visant à éviter qu’il s’effiloche, elle est donc renforcée et forme souvent un liseré de couleur. 

Comment reconnaît-on le selvedge ? Par son liseré coloré, généralement rouge et blanc ou bleu et blanc (mais il peut également être de plusieurs couleurs !) 

On le porte avec quoi ? Cela dépend du tissu, en fait. Dans le cas de notre chambray selvedge japonais, portez-le comme… un chambray. 

On la porte quand ? Cela dépend de la matière (chambray, denim…)

La flanelle

A l’origine en laine cardée et réservée aux costumes, la flanelle s’est bien adaptée à la confection des chemises, en remplaçant la laine par du coton peigné. La flanelle a un aspect duveteux et très doux, et généralement assez épais. À partir du début du 20ème siècle, elle est utilisée pour les vêtements portés l'été, en bord de mer ou pour la pratique des sports... la détente !

Avec une chemise en flanelle, on est totalement dans le style décontracté, plus ou moins chic. L’épaisseur de la matière peut en faire une chemise ou une surchemise, avec un tee-shirt

On le porte avec quoi ? La flanelle est un tissu avec une texture particulière, de par sa douceur si agréable. Je conseille donc de la porter avec des matières « brutes » comme le jean ou lisses comme un sergé de coton. On évite les pantalons de la même matière, qui vont avoir tendance à alourdir la tenue. 

On la porte quand ? Les micro-poils d’une chemise en flanelle vont garder la chaleur corporelle donc… Uniquement quand vous avez besoin de vous réchauffer ! Un bonheur. 

Le velours

Avec son aspect duveteux et sa technique de confection, le velours est une matière à part entière, souvent adorée ou au contraire délaissée. Tissu emblématique de la noblesse et la royauté dès la Renaissance, popularisé lors de la Révolution Industrielle et particulièrement apprécié des gentlemen farmers, le velours est à la fois vintage et intemporel. Côté construction : l’amure peut varier suivant le type de velours. Pour nos chemises cependant, nous travaillons essentiellement avec du velours d’amure toile. 

Le velours est, tout comme la flanelle, une matière vraiment décontractée, que nous déconseillons pour le port du costume (même si nous encourageons l’expérimentation !)

On le porte avec quoi ? Le velours étant une matière avec déjà beaucoup de caractère, on se tournera volontiers vers des matières neutres, comme le jean, le jersey de coton, ou la laine. Le velours ayant cet aspect « texturé » et mat, il se porte à merveille avec des matières plus « lisses », par contraste. 

On la porte quand ? L’hiver et dès que vous avez besoin de réconfort. 

Vous connaissez maintenant nos tissus. Mais connaissez-vous votre taille ? Si vous n'avez jamais pris le temps de prendre correctement vos mesures, il est temps de le faire. Ne repoussez plus à demain : profitez de ce moment particulier pour passer à l'action et enfin découvrir quelle taille vous convient le mieux grâce à notre guide des tailles complet. 

Et si vous avez besoin d'autres de précisions, écrivez nous sur contact@hast.fr !